Méthodes alternatives

Méthodes alternatives
Votez

Lutte biologique

Utiliser les insectes auxiliaires

Il existe une alternative moins nocive pour lutter contre les ravageurs du jardin. Faire des associations de plantes multiples aux dates de floraison diverses attire de nombreux insectes utiles : coccinelles, chrysopes, syrphes, guêpes, carabes, perce-oreilles… sont carnivores. Ils se nourrissent donc d’autres insectes et de micro-organismes ; les araignées sont notamment redoutables pour les insectes.
Tous les êtres vivants du jardin participent à l’équilibre de son écosystème. L’usage des désherbants, produits de traitement et d’engrais chimique soluble, détruit cet équilibre.

La définition officielle stipule que la lutte biologique est l’utilisation d’organismes vivants pour prévenir ou réduire les dégâts causés par des ravageurs, donc, en résumé, faire appel à la nature en employant les prédateurs naturels pour combattre les ravageurs.

La lutte biologique est un moyen de limiter un ennemi donné par son prédateur naturel qui devient un auxiliaire du jardinier. Ce principe, inventé il y a 150 ans, bien avant les traitements chimiques, rétablit les équilibres naturels.